Safe Cities par le GICAT

3 questions à... Philippe GENDREAU

Philippe Gendreau est le Délégué Général Adjoint Sécurité du GICAT, Groupement professionnel qui couvre un large spectre d’activités au profit des composantes militaires et civiles, nationales et internationales impliquées dans la sécurité et/ou la défense terrestres ou aéroterrestres. Il nous parle plus particulièrement des Safe/Smart Cities.

Philippe Gendreau, GICAT

Quelle est la feuille de route du GICAT concernant les safe city ? et plus largement celle de la filière industrielle de sécurité à travers son comité de filière (CoFis) ?

Le but du GICAT et plus largement du COFIS est de permettre le développement d’une filière industrielle de sécurité forte et génératrice d’emplois et de succès à l’export. L’offre française est une des meilleures du monde et cela est largement reconnu par les acheteurs français et étrangers. En ce qui concerne plus spécifiquement les safe cities, le marché est très fragmenté. Chaque communauté urbaine au monde est un acheteur indépendant avec ses besoins propres et ses spécificités. L’approche doit donc être différente de celle utilisée pour aborder les forces étatiques.

Pourquoi avoir choisi une approche capacitaire pour classifier les safe city ?

Cette approche a l’immense avantage de permettre de décomposer un problème complexe en une succession de choix simples. Elle permet également de présenter l’offre industrielle de manière cohérente en mettant en avant les points forts de chacun. Enfin, elle permet de montrer que l’offre française est complète puisque tous les segments sont couverts.

Quels sont le ou les enjeux majeurs en terme de sécurité pour les smart cities ?

J’ai participé il y a quelques mois à un séminaire en Afrique dans lequel les participants africains ont expliqués que la smart city était un concept de pays riche alors que la safe city était un besoin pour tout le monde. C’est une vérité que l’on a parfois tendance à oublier dans nos pays que la sécurité est besoin primaire. Si la sécurité n’est pas assurée, l’attractivité de la ville est faible et le développement économique ne se fait pas. La sécurité est le socle de la smart city. Sans sécurité, la smart city est au mieux fragile, au pire impossible à mettre en œuvre.

    

#MilipolParis

Milipol Paris est organisé sous l’égide du Ministère français de l’Intérieur.

Ministère de l'intérieur