Amin Boutaghane

Publié le par Ghislain VACHEROT - mis à jour le

Contrôleur général, Chef de l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT).

Amin Boutaghane
Amin Boutaghane

Amin BOUTAGHANE est le Chef de l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT), service du ministère de l’Intérieur directement rattaché au Directeur général de la Police nationale.

Dans le cadre des missions institutionnelles qui lui sont confiées, l’évaluation de la menace terroriste pesant sur le territoire national et sur nos intérêts et ressortissants à l’étranger relève de son champ de compétence, même si cette responsabilité se révèle partagée. En qualité de Chef de l’UCLAT, il assure aussi la représentation de la politique française au sein des diverses enceintes européennes et internationales en matière de lutte contre le terrorisme. L’UCLAT s’est également positionnée au cœur du processus de lutte contre la radicalisation avec la création et la direction depuis le mois d’avril 2014 du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR).

Il a débuté sa carrière en 1980 au sein de la Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG), domaine dans lequel il a exercé la plus grande partie de son engagement. Il a assuré la direction, de 1992 à 2008, de plusieurs services départementaux des Renseignements généraux (Auch, Perpignan, Grenoble) chargés des recherches sur les affaires de terrorisme, les courants politiques radicaux, les dérives sociétales mais aussi de la police des Courses et des Jeux, avec un passage de 4 mois en Direction centrale à Paris de juin à octobre 2003.

En 2008, dans le cadre de la réforme du Renseignement, il intègre la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI devenue DGSI en 2014) dont il dirige la direction départementale de l’Isère à Grenoble, élargissant son activité au contre-terrorisme, au contre-espionnage et à l’Intelligence économique.

De 2012 à 2018, Amin BOUTAGHANE a dirigé successivement le service zonal de l’Information Générale Ouest devenue Renseignement territorial Ouest (Rennes) en 2014, pendant 3 ans (2012- 2015) puis le service zonal du Renseignement territorial Sud-Est (Lyon). Il y a été en charge de la surveillance et du suivi des mouvements protestataires et militants, des courants (politiques) dissidents et violents, ainsi que de celui des mouvements sociaux pouvant entraver les valeurs de la République française.

Membre du Haut conseil à l’intégration (HCI), de 1999 à 2002, il a eu pour mission de formuler des recommandations au gouvernement en matière d’immigration et d’intégration.

Il a également été Secrétaire national du Syndicat des Commissaires et Hauts Fonctionnaires de la Police Nationale (SCHFPN, actuel SCPN, Syndicat des commissaires de la Police Nationale) de 1995 à 2006, et administrateur national de la Mutuelle Générale de la Police (MGP) de 2001 à 2015.

Monsieur BOUTAGHANE a été nommé Chevalier de la légion d’honneur en 2007 et a reçu plusieurs décorations dont la Médaille d’honneur de la Police nationale (échelon or) et la Médaille de la Sécurité intérieure

#MilipolParis

Milipol Paris est organisé sous l’égide du Ministère français de l’Intérieur.

Ministère de l'intérieur